L'église de Daillens accueillait dimanche passé l'Ensemble Nachtigall pour un concert de l'Avent sentant bon Noël: il ne manquait plus que l’odeur du vin chaud et du biscôme que l’on n’a hélas pas pu partager à cause des restrictions sanitaires.
En ouverture le quatuor OP.20 en ré majeur de Joseph Haydn, avec Kevin Brady et Michel Deblüe, violon, Kaspar Maurer, violon alto et Philippe Jaques, violoncelle. Petite leçon d’histoire de la musique grâce à Kevin Brady: Joseph Haydn aimait beaucoup écrire pour des quatuors, on en compte plus de 60 à son actif et celui qui fut joué ce soir a été composer en 1772 cela fera 250 ans le printemps prochain. Musique tout en harmonie avec une fin en douceur fort bien interprétée par des musiciens chevronnés.

Nicolas Aubert, alto, Danièle Falquet, violoncelle et Hervé Donche à la contrebasse, se sont joints à eux pour nous interpréter sentimental sarabande, un extrait de la simple symphonie OP.4 de Benjamin Britten, œuvre de jeunesse qu’il a composée à 17 ans.

Et l’ Arlésienne de Bizet avec un arrangement pour septuor à corde de René Falquet, avec la Suite n° 1 Ouverture-Minuetto-Adagietto-carillon et Suite n°2 Pastorale-Intermezzo-Menuet-Farandole.
Jean-Dominique Bruttin, récitant, entre les différents mouvements des deux suites, nous fait la lecture de l’Arlésienne, nouvelle extraite des lettres de mon Moulin d’Alphonse Daudet.

Une Arlésienne, dont on parle tout le temps, qui n’est jamais là et qu’on ne voit jamais…qui était-elle vraiment ? Le saura-t-on un jour ? C’est un mystère, puisqu’elle n’est jamais là et qu’elle n’a donc pas droit à la parole. Même si l’histoire finit tristement c’est un très grand plaisir d’entendre ce conte avec cette musique si expressive, cette musique qui nous rappelle les chansons de Noël de notre enfance.
Un excellent concert, merci à ces musiciens émérites, passionnés par la musique et merci à René Falquet qui nous a fait le plaisir de sa présence.

Pour l’Association pour l’animation du chœur de l’église de Daillens
Roseline Heutger Contesse

 

Coupes du Moyen Age

La commune de Daillens est propriétaire de deux coupes en argent du XVème et XVIème s. Avec la cloche de 1497, ce sont les plus vieux biens mobiliers de la commune. A la fin de la restauration du chœur et de ses peintures médiévales, la...

Lire la suite...